Instant Search

L.A. Dance Project : Benjamin Millepied x Van Cleef & Arpels

Reflections, L.A. DANSE PROJECT Photo By Benjamin Millepied

La danse et la maison Van Cleef & Arpels se résume par l’histoire d’une passion.  Dès 1912, Louis Arpels avait pour habitude en sortant le soir des bureaux de la place Vendôme de se rendre à l’Opéra Garnier pour se délecter d’un Ballet, de cette passion naîtra un clip « Danseuse espagnole » en 1941 et une rencontre en 1961 entre George Balanchine et  Claude Arplels. De cette rencontre naitra le ballet Jewels en 1967. Ode à la féminité, le ballet sera dédié à trois pierres d’exception :  l’émeraude avec Fauré, le rubis avec Stravinski et le diamant avec Tchaïkovski.

Benjamin Millepied : danseur étoile, chorégraphe, fondateur de la compagnie L.A. Dance Project,  futur directeur de la Danse à l’Opéra de Paris, à compter du 15 octobre 2014, en succession de Brigitte Lefèvre, est passionné par l’oeuvre et le rythme de George Balanchine.

En collaboration avec la maison de Haute Joaillerie Van Cleef & Arpels, Benjamin Millepied a créé Reflections,  premier volet d’une trilogie intitulée Gemsplus qu’un ballet  c’est une création mondiale qui témoigne de sa démarche très collaborative avec les danseurs, et d’une attention extrême aux arts visuels. Il a fait appel à la plasticienne américaine Barbara Kruger pour le décor et les costumes. « C’est la première pièce qui porte vraiment l’empreinte du L.A.Dance Project »

Le L.A. Dance Project est composé de 7 danseurs :

  • Aaron Carr
  • Charlie Hodges
  • Julia Eichten
  • Morgan Lugo
  • Nathan B. Makolandra
  • Rachelle Rafailedes
  • Amanda Wells

Voici la retranscription de la conférence de presse :

« J’ai beaucoup dansé sur Balanchine, il a imaginé un très grand ballet autour des pierres précieuses, il a mis en scène 3 ballets avec 3 compositeurs différents. C’est une histoire franco américaine qui a commencé dans les années 40 avec Claude Arpels qui était un grand amateur de ballet et qui soutenait le MET. On cherche à retrouver dans les pièces de façon allégorique le mouvement de la légèreté et de l’élégance […]  les couleurs, la lumière, le lieu, les villes, la musique, choses qui sont réinterprétées à la fois dans les pièces de joaillerie et la pièce JEWELS en elle-même […] le Ballet RUBY : est plus charnel, plus de tension, partition jazz, beaucoup d’énergie à l’américaine, très NY, les pas sont rapides, c’est jouissif à danser. […] Avec Reflections, le 1er volet du ballet, c’est enthousiasmant et sexy de commencer par RUBY, inspirant pour débuter et recréer  l’atmosphère que ça évoquait, très instinctif, avec précision, une musique très US […] la collaboration avec Barbara Kruger fut très fluide. […] J’ai été très influencé par Balanchine qui interprétait un ballet très simplement grâce à une musique […]  Pour Balanchine « un chorégraphe c’est comme être un artisan, un joaillier, un horloger » […]  La visite des ateliers fut un moment très émouvant, j’étais très touché par les artisans qui font ces gestes faits mille fois, avec certains à côté de photos de leurs prédécesseurs. […] Chorégraphe de ballet c’est un savoir-faire qui se passe de génération en génération[…] Le parallèle est total […] C’est une combinaison entre savoir-faire tradition et esthétisme, apprentissage, expertise, chaque création de Van Cleef est liée à une allégorie de la danse : des pièces figuratives comme la broche, on sent le mouvement, la légèreté, la finesse et l’élégance qui sont les maîtres mots. Ils sont réalistes en terme de mouvements pour que ce soit fidèles au figures de danse, classique ou contemporaine, la pièce de joaillerie est vouée à être éternelle et non pas figée. […] Dans mon ballet j’évoque les relations humaines, les émotions , j’ai exploré des choses différentes, utilisé ce que chaque danseur amène à la compagnie. L.A. Dance project : c’est la réunion de talents artistiques, c’est proposer des idées très différentes, le registre est moins formel.  »

 

L.A. Dance Project au Théâtre du Chatelet du 23/05 au 25/05

REFLECTIONS (création mondiale)
Chorégraphie – Benjamin Millepied en collaboration avec Julia Eichten, Charlie Hodges, Morgan Lugo, Nathan Makolandra, Amanda Wells
Musique originale – David Lang
Piano – Andrew Zolinsky
Concept visuel – Barbara Kruger
Lumières – Roderick Murray

Dance and Van Cleef & Arpels is summed up by the story of a passion. By 1912, Louis Arpels had the habit of going out, in the evening, of the offices of the Place Vendome to go to the Opera Garnier to revel a Ballet, the passion born of a « Spanish Dancer » clip in 1941 and dating 1961 between George Balanchine and Claude Arplels. From this meeting will be born Jewels in 1967. Ode to femininity, the ballet will be dedicated to three exceptional stones: emerald with Fauré, Stravinsky with rubies and diamonds with Tchaikovsky.

Benjamin Millepied: dancer, choreographer, founder of the company LA Dance Project, future director of the Dance at the Paris Opera, as of October 15, 2014, in succession to Brigitte Lefèvre, is passionate about the work and the pace George Balanchine.

In collaboration with  Van Cleef & Arpels, Benjamin Millepied has created Reflections, the first part of a trilogy entitled Gems, more than ballet is a world premiere reflecting his very collaborative process with the dancers, and extreme attention to visual arts. He appealed to the American visual artist Barbara Kruger for the set and costumes. « This is the first piece that really bears the stamp of LA Dance Project »

The LA Dance Project consists of seven dancers:

Aaron Carr
Charlie Hodges
Julia Eichten
Morgan Lugo
Nathan B. Makolandra
Rachelle Rafailedes
Amanda Wells

Here is the transcript of the press conference:

« I danced a lot of Balanchine, he imagined a great ballet around precious stones, he has directed three ballets with three different composers A Franco American history that began in the 40s with Claude Arpels who was a great amateur ballet and supported the MET. were trying to find room in an allegorical manner the movement of lightness and elegance […] colors, light, location, cities, music, things which are reinterpreted in both pieces of jewelry and JEWELS room itself […] Ballet RUBY is more carnal, more tension, partition jazz, a lot of energy to the U.S., very NY , are not fast, it is enjoyable to dance. […] With Reflections, the first part of the ballet is exciting and sexy to start with RUBY, inspiring start and recreate the atmosphere it evoked, very instinctive, with precision, very music U.S. […] working with Barbara Kruger was very fluid. […] I was very influenced by Balanchine ballet who played a very simply through music [.. .] For Balanchine « a choreographer is like being an artisan jeweler, watchmaker » […] The tour of the workshops was a very emotional moment, I was very touched by the craftsmen who made these gestures miles time, with some pictures next to their predecessors. […] Choreographer ballet is a skill that is passed from generation to generation. […] The parallel is complete […] C is a combination of tradition and know-how aesthetics, learning, expertise each creation Van Cleef is linked to an allegory of the dance figurative pieces as the spindle, you can feel the movement, lightness, finesse and elegance are the watchwords. They are realistic in terms of movements either loyal to figures dance, classical and contemporary, the piece of jewelry is bound to be eternal and not frozen. […] In my ballet j ‘evokes human relationships, emotions, I explored various things used that each dancer brings to the company LA Dance Project:. it is the meeting of artistic talent is offer very different ideas, the register is less formal. « 

 

LA Dance Project at the Theatre du Chatelet on 23/05 to 25/05

REFLECTIONS (world premiere)
Choreography – Benjamin Millepied in collaboration with Julia Eichten, Charlie Hodges, Morgan Lugo, Nathan Makolandra, Amanda Wells
Original Music – David Lang
Piano – Andrew Zolinsky
Visual concept – Barbara Kruger
Lights – Roderick Murray

 

Reflections, L.A. DANSE PROJECT Photo By Benjamin Millepied

Reflections, L.A. DANSE PROJECT Photo By Cat Deakins

Reflections, L.A. DANSE PROJECT Photo By Benjamin Millepied