Instant Search

Maxime Simoens et Léonard

J’ai toujours eu une profonde affection pour la maison Léonard, fondée en 1958 par Jacques Léonard et Daniel Tribouillard, avec ses célèbres imprimés de fleurs. Une marque de luxe confirmée, installée dans le monde entier, mais qui est aussi vieillissante. Une image et un imprimé qui ont du mal à traverser les décennies et les révolutions vestimentaires, et bien que la direction artistique était entre les mains de Véronique Leroy depuis 2004, c’est bel et bien la collection de cet hiver, imaginée par Maxime Simoens, qui donne un véritable coup de fouet à cette maison.

Présentée le 5 mars dernier, cette collection Automne-Hiver 2012-13 est à mon sens une vraie renaissance qui fait de la femme Léonard une femme sexy et affirmée, d’une élégance pointue et pêchue. Le travail de Maxime Simoens dépoussière l’image de la maison et la patte du styliste est incontestable !

Malheureusement, cette collection peut-être trop « acérée » est également synonyme du départ quasi dans la foulée du jeune styliste talentueux. Difficulté de mener plusieurs postes de direction artistique (y compris celle de sa maison) de front ? Un regard trop avant-gardiste pour cette maison aimant le traditionnel ? Nous ne connaitrons jamais le fin mot de cette histoire, mais nous attendons avec impatience ce que Raffaele Borriello, fondateur de la marque Requiem et qui a fait ses armes notamment chez Balmain, Tom Ford, Sonia Rykiel…

Et vous, qu’en dites-vous ?

  • On aura difficilement le fin mot de l’histoire du départ de Simoens 😉 ! Sinon je trouvais que Véronique Leroy avait initié le changement avec douceur et il y avait déjà de jolies choses. Ici il y a une force plus masculine finalement, peut-être pas au goût des clientes… :))

    • Oui elle est douée aussi, mais j’aime le « coupé à la serpe » tout en douceur de Simoens :p

  • Très joli! La dernière robe #jemeurs

    • Oui elle est canon, même si c’est plutôt le perfecto façon kimono pour lequel je me damnerai !