Instant Search

Maxime Rappaz, l’as du carré

Le dernier festival de Hyères m’a permis de découvrir le travail du créateur Maxime Rappaz. Un diplome en poche obtenu à l’HEAD (école supérieur des Beaux Arts et de la Haute école d’arts appliqués) de Genève en 2011, lauréat du Anne Valérie Hash Award, il a fait un stage chez Roberto Cavalli à Florence, chez Martin Grant à Paris. Sa collection de fin d’étude pose un questionnement autour de la pureté. Pour le créateur, qui a fait des recherches via la photographie, cela passe donc par un environnement moderne fait de lignes droites, de surfaces lisses et monochromes.

Les robes de la collection sont donc minimalistes, surmontées d’accessoires rigides qui transforment la silhouette en sculpture.  Le résultat : une structure parfaite, presque maniaque, et une redondance des formes, des couleurs, des  matières… La collection partage mais elle interpelle, fait réfléchir, et on n’a pas fini d’entendre parler de lui ! Ma collection préférée : « Finalement j’ai opté pour le carré ». Qu’en dites-vous ?