Instant Search

La lingerie de luxe selon Zahia

Il y a quelques semaines, Zahia Dehar a de nouveau fait parler d’elle dans les médias avec la présentation de sa collection de lingerie haut de gamme. L’idée étant de proposer de véritables créations Couture extravagantes et travaillées, desquelles découleront dans quelques mois une collection de lingerie qui pourra être portée par toutes…
Zahia a dessiné, entourée d’une équipe d’artisans hautement qualifiés, des pièces uniques aux matériaux rares et exceptionnels qui ont été réalisées entièrement à la main. De la dentelle, du cuir, de la soie, des perles, des cristaux Swarovski, des houpettes de duvet de marabout… Des pièces spectaculaires réalisées à partir de la sculpture du corps de Zahia.
Peu importe les thèmes, on se laisse facilement guider par les différents univers, de la Nymphette au monde Végétal, en passant par la déclinaison de la Houppette ou du Cadeau. Cette collection de lingerie Couture nous a plongé dans un univers féerique, poudré, frais et sexy. L’ensemble est réussi, après reste à voir le résultat de la collection qui sera à destination de toutes. Et pour moi peu importe d’où vient la jeune femme et si elle sait ou pas s’exprimer à la télévision, nous ne sommes pas là pour la juger en tant que personne. La collection est agréable à regarder, piquante et délicate, et les artisans qui ont travaillé sur ces pièces ont un talent incontestable, voilà ce qui compte vraiment.
La jeune Zahia a également su s’entourer d’artistes que nous aimons beaucoup et qui l’ont mise en valeur, de David LaChapelle à Pierre et Gilles, en passant par Karl Lagerfeld, qui dit d’elle qu’elle « incarne une tradition très française de la galanterie ». Et même si ces artistes touchent à tous les visages du moment, on ne peut nier que les portraits sont réussis !
  • Mais justement la question qu’il faut se poser c’est qui va acheter ? Parce que la cible, quoi qu’on dise, n’est pas claire du tout. Outre le fait que je trouve que certains modèles aussi délicats puissent-ils être sont des erreurs en terme d’intentions, à qui s’adresse t’elle ? Parce que l’artisanat renvoie à une gamme de prix qui semble bien inappropriée pour la cible voulue je pense