Instant Search

L’histoire de la mode : Charles Frederick Worth

Nous vous invitons à comprendre la mode d’aujourd’hui à travers celle d’hier. Au cours des années passées nous avons creusé sérieusement la mode, pas celle qui passe et trépasse au gré des saisons, mais celle qui marque le temps et crée l’histoire.

Dès à présent nous tenterons de vous dresser le profil des créateurs qui ont marqué la culture mode et vous expliquer les différentes tendances qui donnent du relief à l’histoire. Nous ne reviendrons pas sur la pré-histoire, ou bien l’époque faste des rois, notre point de départ sera plus contemporain avec le travail de Charles Frederick Worth.

La scène se passe à la fin du XIXe siècle, la France sort juste du second Empire qui a vu l’avènement de la crinoline (lancée par l’impératrice Eugénie de Montijo, qui vouait un culte à Marie Antoinette) et voit en Charles Frederick Worth le pionier de la Haute Couture.

Ce jeune anglais, qui débute dans la vente de textile et écume les couloirs de la National Gallery, débarque à Paris et devient vite un incontournable du monde très fermé du tissu. Son intérêt pour le tissu ne se cantonne pas à la simple vente, il ouvre rapidemment un atelier de couture chez Gagelin, ses créations sont remarquées et saluées aux expositions universelles de Londres en 1851 et de Paris en 1855.

Charles Frederick Worth impulse un nouveau souffle au monde de la couture. Jusqu’à présent le couturier exécute en bon artisan les commandes des clients. Worth boulverse les us et propose ses propres créations, des modèles inconnus.

Le couturier ne fait plus il crée. L’artiste est né ! A ce chambardement Worth y ajoute une pointe de folie : le cycle des saisons. C’est le début des collections printemps-été et automne-hiver. (Catherine Örmen, Comment regarder la mode : histoire de la silhouette, Edition Hazan, 2009).

Historiquement la France se porte bien, sous Napoléon III la culture a le vent en poupe, le luxe reprend vie, l’austérité n’est plus de mise. La photographie fait ses premiers pas, fait important car l’histoire de le mode et les avancées techniques vont de pairs. Paris redevient une ville incontournable, une lumière sur le territoire européen.

Worth n’agit pas par sagesse, il innove. Après la vente de ses créations, l’invention des cycles, il donne vie aux mannequins. Car avant Worth les modèles étaient présentés sur des poupées habillées, de somptueuses natures mortes !

Lui vient alors l’idée de mettre en mouvements ses propres robes en utilisant des « sosies« , la première à enfiler une robe pour une présentation ne fut autre que sa femme. De là nait la mise en scène autour des créations, la mise en mouvement, le défilé et la notion de créateur de mode …

  • OMG c’est sublime, j’adoooore, je veux !!!!

    • Comme quoi la mode d’hier était déjà très avancée …