Instant Search

Jazz in New York

dizzy-s-club-lincoln-center-nyc

Il nous aura fallu quelques jours pour réaliser que nous étions de retour, que New York et son tumulte incessant étaient bien loin. Revenir de vacances signifie trier les photos (voire les récupérer si comme moi dans un moment d’égarement jet-lagien vous formatez vos cartes mémoires) et quand vous tenez un blog vient le temps d’écrire des articles empreints de nostalgie sur les fabuleux moments passés au coeur d’une ville magnifique. Ce premier volet est consacré à un lieu hors du commun : Le Dizzy’s club CocaCola. Un club de Jazz perché au 6e étage du complexe de Colombus Circle, au coin ouest de Central Park.

Amateurs de jazz nous cherchions des salles à l’acoustique parfaite, une bonne ambiance, du New York pur et dur. Le Dizzy’s club incarne totalement notre vision du jazz made in NYC. J’ai découvert ce club grace à un site (Club free time) qui ne paie pas de mine et s’avère être une source de bons plans intarissable (réductions, places gratuites, …). Comment vous décrire le club ? Un hall immense propice à une exposition des plus belles photos de jazz, un entrée discrète, une salle idéale offrant une vue somptueuse sur Central Park qui s’endort. Le petit plus de ce club est un énorme point pour nous touristes: les HOT FIVES, $ 5 l’entrèe – $ 5 le menu – $ 5 le cocktail. Pour la somme de $15 vous pouvez passerune soirée endiablée sirotant un mojito (un vrai) et dégustant des délicieuses tapas. Les HOT FIVES du dizzy’s club ont lieu tous les mardis et jeudi. Nous avons pu écouter deux groupes géniaux et profiter de deux très belles soirées New Yorkaises, immanquable !

Pour une soirée plus underground, vous pouvez pousser jusqu’au village (Greenwich village vous l’aurez compris) et après avoir englouti un burger au bistro vous irez rêvasser au rythme des cuivres au Bar 55 (Sheridan square/Christopher Street), le prix de l’entrée varie ($5 pour les plus grosse soirée, gratuite pour les autres) la seule obligation au delà de passer une excellente soirée est de consommer au bar, ne vous inquiétez pas le tarif des conso est bien inférieur aux prix pratiqués en France. Le lieu est divin, bas de plafond, un peu en sous-sol, vieillot et pourtant tout les amateurs de jazz décomplexés sont présents.

Il reste bien sûr de nombreux lieux intéressant pour écouter du jazz mais ces deux là méritent de loin le détour voire d’y retourner …

Un petit plus pour vous, une vidéo tournée avec mon iphone, la qualité est vraiment basse mais le son est divin …