Instant Search

Rencontre avec la chanteuse de The Noisettes

The_noisettes_inandout

Il y a quelques semaines j’ai rencontré la chanteuse du groupe The Noisettes ! Qui ? Ok je résume, The Noisettes est un groupe de rock anglais composé de Shingai Shoniwa, Dan Smith et Jamie Morrison.

Tout se passe dans une chambre de l’hôtel Seven dans le 5e arrondissement, un hôtel au design étonnant, pour rencontrer un personnage non moins surprenant. L’interview menée par Soumaya Benmebarek avait pour but de concilier Rock et mode. Shingai Shoniwa en plus d’être le « supermodel Africain qui fait revivre l’âme du rock » (d’après NewYork Magazine) est une fan inconditionnelle de mode, c’est donc en pleine Paris Fashion week, entre 2 défilés que la rencontre a eu lieu.

La chambre d’hôtel, jonchée de sacs de grands couturiers et de robes somptueuses, semble sortie de l’imaginaire de Lewis Caroll, j’adore. Au centre, un étrange coussin en forme de champignon sur lequel est nonchalamment assise cette demoiselle sensible. OK Go, j’ai 1h30 pour percer l’âme de Shingai et découvrir ses émotions à travers mon objectif. Je m’isole, prépare mes objectifs, je m’imprègne de l’ambiance, accessoirement je tremble (comme à chaque fois avant de prendre la première photo, mon coeur s’accélère, mon esprit se vide).

Je m’aperçois vite que ce shooting va se révéler être un marathon, une course effrénée à la recherche d’un moment de calme dans le débit incroyable de Shingai. Oui c’est ma première interview en tant que photographe !

L’équipe est au complet : maquilleuse, styliste, attachée de presse, tous tranquillement installés sur le lit king size.

Le flot des questions commence, je suis à l’affût de cette émotion particulière, de ce dévoilement de l’âme, ce moment fugace où le contrôle n’est plus et laisse place à l’authenticité.

Son visage se nourrit d’expressions enfantines, sous ses airs de diva, Shingai se révèle être un électron libre mué de grands enthousiasmes et d’une capacité de s’émerveiller de tout !

Les filles parlent mode, fashion week, Shingai rapproche son style de « la météo anglaise, il peut être venteux, pluvieux, comme très ensoleillé, il dépend de mon humeur et de mes pièces de prédilection du moment. Mais il est toujours à base de vintage, car j’adore le vintage« .

L’ambiance est plutôt détendue, entre 2 questions Shingai et son styliste craquent pour la paire de chaussures que je porte (brogue shoes ASOS vernies à lacets roses), j’ai comme une envie de me cacher… Je me replace derrière mon reflex et entreprends un portrait à la volée.

Puis l’interview s’arrête alors que nous parlons cinéma. Shingai veut absolument nous montrer son film préféré « Imitation of life » de Douglas Sirk , avec la délicieuse Lana Turner (1959). Assis sur la moquette de la chambre, en rond devant le macbook du styliste nous regardons en silence les scènes phares du film. Shingai est émue, elle semble se recueillir. Elle nous avoue, avec une moue de petite fille, rêver de tourner sous la direction de Alejandro Jodorowski et Luc Besson.

Revenons à sa carrière, dont le plus grand moment, hormis celui d’avoir refusé de faire la première partie de Lady Gaga pour sa tournée européenne, fut celui de chanter avec Patti Smith. Elle nous confie : « Son est énergie est extraordinaire ! Et elle a une humilité qui fait se sentir tout petit et qui fait réfléchir, elle est très impressionnante ! Une grande grande artiste et une grande personne, avec une carrière aussi riche que longue, elle met vraiment en perspective ce qui est important et elle chante avec une passion qui semble totalement neuve ! Ça laisse rêveur et ça permet aussi d’espérer !« 

Au-délà du cadre de l’interview et du jeu formel des questions, Shingai m’a surpris par sa spontanéité et sa simplicité, car nous étions tous là pour échanger, autour d’un café, je dirais « entre amis ».

Le moment se termine, Shingai a rendez-vous place Vendôme chez Boucheron, lieu où je me trouvais quelques heures plus tôt pour découvrir quelques merveilles.

Je vous laisse, bercés par les notes veloutées de la voix de Shingai & The Noisettes :

  • tatiana

    je connaissais pas du tout… la musique est simpa, mélodieuse… belle rencontre je suppose, d’après ce résumé de l’interview 😉

    • et la chanteuse un vrai ange 😉

  • Outre cette fabuleuse rencontre, je suis surtout éblouie par tes photos ! Bravo !!