Instant Search

Les looks de la Fashion Week

 

Outre les défilés, le luxe, les grandes maisons de mode, pendant la fashion week à Paris il y  a ce que certaines nomment les Wanabees (traduire : ceux qui désirent être). Ces personnes qui espèrent l’immortalité d’un Scott Schuman ou d’un Yvan Rodic , voire être repérés pour les pages de Vogue, Elle, …

Vous n’imaginez pas les looks que je croise à chaque fois, du meilleur au pire. Car oui la mesure n’est pas de mise, l’exubérance fait loi et le but n’est jamais perdu de vue. Avant chaque défilé se joue un étrange ballet de photographes, de stylistes, de jeunes gens bizarres dont certains auraient leur place à Sainte Anne.

La gloire est proche, enfin l’espoir de la toucher du doigt l’est peut être. Pour ma part je ne photographie que ceux qui m’interpellent, ceux dont je me pose une unique question : « Que cherche-t-il ? » Une quête existentielle ? Se cherchent-ils eux mêmes ? ou espèrent-ils ne pas se perdre ? Bref je m’égare !

Mes proies sont celles de beaucoup d’autres je suis sûr, mais peu importe, je sais que je n’utilise sur ce blog qu’ 1/10 des photos que je prends, les autres attendent calmement que ma réflexion s’étoffe et mûrisse sur leur présence sur mon disque dur. Que font tous ces gens chez moi ?

Etrangement en écrivant ce billet, je m’aperçois que ma bibliothèque photo contient plus d’inconnus que de membres de ma famille ou des amis… Je n’ai pas de réponse, je n’arrive peut-être toujours pas à voler l’image de ceux que j’aime, je préfère préserver leur souvenir que de garder une image sans émotion, sans lien.

Mon parcours photographique est un long chemin initiatique. Il y a 2 ans je ne prenais jamais de gens en photo, seulement des éléments graphiques, des graff, des choses sans âmes, alors je reste patient, je sais que le déclic se fait un jour ou l’autre.

Je digresse aujourd’hui, le sujet reste les looks de la Paris Fashion Week, je vous laisse vous faire votre propre avis sur ces personnages sans qui la semaine de la mode serait bien morne.

[album: http://www.inandout-blog.com/wp-content/plugins/dm-albums/dm-albums.php?currdir=/wp-content/uploads/dm-albums/Paris_Fashion_Week/]

  • Il est certain que certains veulent absolument se faire remarquer. Certains y arrivent très bien avec un style une attitude. Mais il faut faire attention de garder sa personnalité.

    • @Dimitri: tu as tout à fait raison, l’essentiel est de garder sa personnalité, là est toute la subtilité !

  • maryophoto

    Pour ma part, j’y vois plusieurs catégories :
    – ceux qui veulent absolument être remarqués et ont un look étudié pour (comme deux dont la spécificité était certainement l’animal empaillé de mauvais goût avec un air théâtral au possible, je ne sais pas si tu les a vu). Je me suis toujours demandée s’ils étaient ainsi tout le temps
    – ceux avec un style non conventionnel affirmé. J’ai un ami au look très dandy qui ne pas pas inaperçu partout où il va mais c’est vraiment son style 🙂
    – ceux qui s’apprêtent avant d’assister à un événement, il y en a beaucoup dans tes looks que tu as bien fait d’appeler look et non street style.
    La force du Sartorialist ou de Face Hunter est de prendre des personnes avec un style certain au « hasard » de leurs déambulations. Avec les Fashion Week, on arrive à des montagnes de mauvais goût, de personnes qui ne s’habillent que pour être pris en photo. Mais bien peu collent à l’image qu’ils pensent avoir, leur véritable personnalité ne transparaît nullement.
    J’aime tes choix de looks (je ne vais pas tous les faire)
    Prenons la fille d’inspiration romantique avec son bandeau en tissu (style 4). On pourrait penser style néo-romantique car tout est éthérée de la jupe au bandeau mais elle a la pièce du moment : le blouson en peau retournée sauf qu’il me semble qu’il ne faisait pas aussi froid pour la saison des défilés et qu’il ne colle pas avec les lunettes de soleil.
    Les looks 3 et 5 parlent d’eux-mêmes, elles posent.
    Le look 6 est très intéressant car les pièces sur le papier ne vont pas ensemble mais sur elle, cela fonctionne. Pas maquillée pour un sou, pas vraiment de coiffure, son look semble faire tout simplement partie d’elle. (mais on peut se faire avoir).
    Le look 9 est un no-look qui est un look 🙂
    La fille au chapeau et au parapluie (look 10). Elle semble vouloir être un sous ersatz de Dita Von Teese mais elle n’a bien compris ce look. Le chapeau semble la pièce qui installe son look mais il est beaucoup trop voyant. Du coup, il ne colle pas avec le parapluie pour moi car le bord est tellement énorme qu’il pourrait protéger ses vêtements.
    Voilà un exemple de ce que je pourrais dire sur les « Wanabee » qui n’en sont pas tous.

    • @Maryophoto: merci pour cette lecture limpide de la fashion week, de ses personnages qui agrémentent les défilés, font la tendance, y collent, en font trop ou parfois pas assez. N’hésite pas à venir éclairer ma lecture des fashion weeks, tu es la bienvenue.
      PS: merci pour ton message sur Facebook

  • Nice selection !

    Le renoi au béret et à la cravate chaussette c’est Guerre, de Swagger 360. IL est hyper cool :

  • Je confirme, l’auteur du blog Swagger 360 est un des photographes les plus présents lors de la fashion week de NY. Il a une classe incroyable. Ta photo est plus qu’explicite 😉