Instant Search

L’échec de Lanvin by H&M

Depuis 2004, le géant suédois H&M s’associe à de grand noms de la mode. Le premier à avoir ouvert le bal fut Karl Largerfeld. Se sont succédés d’illustres stylistes et maisons de couture, retenons tout de même Roberto Cavalli, Jimmy Choo, Stella Mc Cartney, Viktor&Rolf, Sonia Rykiel.

H&M, dont l’image se ternissait à cette époque, décida de se lancer dans un pari pas si fou que ça : faire coexister luxe et grande consommation. Cette opération purement marketing ayant pour but de rapprocher la plèbe du luxe (lui donnant l’illusion d’entrer dans le monde très convoité du luxe) et surtout de faire exploser les ventes d’H&M est intelligemment pensée et calculée.

Bien sûr, vous êtes des consommateurs (ou devrais-je dire consomacteurs) avisés, vous aviez vu clair dans le jeu du méchant suédois, et pourtant une partie de vous se dit « et pourquoi pas ? », une petite pièce d’un grand couturier dans le dressing c’est plutôt sympa.

Pourtant le masstige (réduction de masse et prestige) n’est pas chose nouvelle dans la mode. Kookaï, dans les années 1990, avait habilement demandé à Sonia Rykiel et Karl Lagerfeld (oui déjà eux !) de dessiner les collections. Le manège est huilé, le tour rodé.

La recette est alléchante : un soupçon de teasing saupoudré sur les mass-médias (prescripteurs d’achat), de jolis visuels sur papier glacé, une vidéo qui fait mouche, le styliste qui se met en scène. Oui chers lecteurs, nous ne pouvons résister plus longtemps, l’attente est interminable, le décompte est lancé : 5, 4, 3, 2, 1, GO GO GO !

Relayons le tout sur nos charmants blogs (le dernier maillon avant votre porte-feuille), nous salivons et imaginons déjà nos « wish-lists », nous savons pourtant que ce partenariat entre H&M et Lanvin nous délestera d’une forte somme, qu’importe, l’idée de la plus-value grâce à EBAY sera substantielle en cas de regret.

Il n’y a pas de prix pour toucher du bout du doigt ce luxe abordable, plus besoin d’économiser, tout est à portée de bourse.

« It’s not Lanvin going public, but going luxury » Alber Elbaz

Et le couturier dans tout ça : voilà une nouvelle et belle occasion pour le luxe de s’encanailler et de « salir » son image, de froisser le lisse revers imposé au triangle d’or (Montaigne – George V – Champs Elysées), tout est dans l’art de la provocation. La visibilité de la marque est indéniable, nettement plus que par sa simple existence, la technique de communication touche toute les classes sociales et c’est là l’intérêt.

Ces partenariats sont une possibilité de conquérir une autre clientèle et de doucement la fidéliser à l’enseigne de luxe. Avoir à 16 ans une robe Lanvin à 200€, amènera la jeune consommatrice à revenir vers la marque lorsqu’elle atteindra la maturité de l’âge et du compte en banque… Le raccourci est simpliste pensez-vous ? Pas tant que ça, car ne perdons pas de vue l’objectif marketing partagé par les 2 protagonistes.

Pour les créateurs nous pouvons y voir également un refus assumé de l’enfermement. Karl Lagerfeld et Sonia Rykiel ont, depuis leur jeunesse, rejeté l’assimilation pure et simple à une maison de mode, et l’inertie créative que cela peut imposer parfois (parcourez le livre d’Alicia Drake « Beautiful people » aux éditions Folio, c’est un vrai régal). Au-delà du point de vue marketing, voyons aussi l’opportunité pour nous simple gens de porter des habits bien coupés, de grande qualité, à des prix ultra-compétitifs…

C’est là que se situe le problème de ce partenariat en particulier. Car non je ne dénonce pas le masstige, mais les dérives qui se jouent juste devant notre nez. J’ai longuement observé, lu, décortiqué, les news de ces derniers jours : H&M et Lanvin ont fait la une de tous les blogs, sites internet, journaux, TV … comment passer à côté ? Dans un premier temps se lever à 6h du matin pour consommer voire sur-consommer me dépasse un peu, mais où est la crise dont parle la Gauche ? Faire la queue dans le froid, pour recevoir autre chose que la soupe populaire, no comment ! Je ne polémiquerai pas plus.

Je reviens de chez H&M (sur les Champs-Elysées), nous sommes dimanche 28 novembre 2010 soit 5 jours après le lancement tant attendu. Quelle ne fut pas ma surprise en voyant les portants plein à craquer de fringues LANVIN !!! Pas un modèle, mais bien la quasi totalité de la collection, qui aurait dû disparaître en quelques heures (sur les photos, seules les pièces que j’ai barré d’une croix manquaient à l’appel). Seuls manquent les goodies (bijoux, gants, lunettes, etc.), à faible prix, normal. Après une petite enquête, les vendeurs qui n’ont pas le droit de communiquer sur le sujet, avouent que les acheteuses ont été massivement déçues par la qualité des pièces de la collection.

Je ne comprends pas pourtant les photos étaient vendeuses. Je fonce droit devant moi pour toucher et triturer les robes, vestes, jupes et chaussures qui tronent encore en rayons… ah oui c’est bien médiocre tout ça. Les coupes ne sont pas franches, les tissus de piètre qualité, les couleurs pas si éclatantes. Le public vient tout simplement de désavouer pour la première fois le masstige, à moins que ce ne soit qu’une simple coïncidence…

J’aime beaucoup ce que fait Alber Elbaz pour la maison Lanvin, la fluidité des tissus, la délicatesse des coupes, en un mot la perfection ! Et pourtant un simple partenariat me fait douter de l’avenir créatif de cette maison. Je vais un peu loin peut-être.

Alors mesdemoiselles, réjouissez-vous de n’avoir pas pu (ou voulu) vous déplacer, vous n’avez rien manqué.

Et pour celles qui pensaient se payer des vacances d’hiver en vendant plus cher les acquisitions H&M et Lanvin (vu sur EBAY les mêmes modèles 100€ plus chers au minimum), c’est raté !

Je terminerai par ces 2 phrases enthousiasmantes des protagonistes :

« Je m’étais toujours dit que je ne ferai jamais de collection grande diffusion, mais ce qui m’a finalement intrigué, c’est l’idée que H&M aborde le luxe plutôt que Lanvin s’adapte à la grande diffusion (…) et cela sans perdre en qualité » Alber Elbaz

« Ces collections exclusives ont été à chaque fois très bien accueillies par le public« , souligne Aline Pihier, porte-parole d’H&M. « Une réelle euphorie s’installe une fois le nom du designer dévoilé, jusqu’au lancement en magasin« .

Auraient-ils été un peu trop enthousiastes ? Quoi qu’il en soit je pense que les ventes d’H&M ne feront pas le bond de 25% comme à l’époque de Karl Lagerfeld… Ce dernier ayant été déçu de son partenariat d’ailleurs : « Je trouve pénible que H&M ait contrarié tant de gens. C’est du snobisme dans l’antisnobisme » Karl Lagerfeld pour l’hebdo Stern en 2004, mécontent que la marque ait délibérément réduit le nombre de pièces  disponibles.

Comme quoi le masstige ne fait pas que des heureux.

  • Très bonne analyse !
    j’ai aussi pu toucher les pièces de la collection, la qualité est tellement médiocre, avec des fils qui sortent dans tous les sens, que je n’y aurais pas mis plus de 30 €, Lanvin ou non… payer un nom, bof…

    • @Frédérique : j’ai été le premier surpris des finitions, un étrange choix de volontairement laisser les fils ! le choix des tissus très loin de l’image de la haute couture …

  • Bien dit Nicolas !
    Je reste quand même étonnée que les gens n’est pas acheté juste une étiquette « lanvin <3 h&m" .
    c est plutot une bonne surprise !
    Ca nous prouve qu'H&M ne peut pas tout nous faire avaler sans justifier d'une qualité derrière.

    • @mlle quincampoix : entre les cintres, les étiquettes et les boîtes de noeuds papillon; comment ne pas craquer, d’ailleurs je crois que c’est le meilleur de la collection 😉

  • Très bon article, personnellement j’ai été jeté un coup d’œil à la collection jeudi dernier, et je ne regrette pas de ne pas m’y être intéressée. Outre quelques fantaisies sympathiques (tee-shirts, la robe tutu rouge…), je l’ai trouvée franchement insipide. Car à ce prix là, autant essayer de s’offrir une robe de vraie qualité, que ce soit en termes de marque, et de finitions.
    De toute façon les concepts tels que celui-ci, c’était bien tant qu’on était dans l’innovation. Sauf qu’à mesure que le temps et les collection passent, ça frise le ridicule, et on ne s’en amuse plus. En bref, qu’ils trouvent autre chose pour nous faire vibrer !!

    • @Elsa: les couleurs surtout, pâleur et tristesse ! J’aimerais qu’H&M espace ce type de collection pour les rendre plus atypiques et surtout moins communes, le but tu as raison est de créer aussi de l’amusement…

  • Bel article … Mais je ne me suis jamais précipitée dans le H&M de mon quartier lors d’une opération marketing du même genre et c’est pas aujourd’hui, avec cette nouvelle collection, que je vais le faire …

  • maryophoto

    Effectivement, je passerais alors peut-être au H&M des champs alors car le seul tee-shirt qui m’attirait y est encore d’après ta revue. effectivement, j’étais allée voir le vendredi et quel ne fut pas mon étonnement de voir la piètre qualité des modèles proposés avec des fils qui pendent, des parties chairs sur les robes bustiers, le trench non doublé. je doute que Lanvin est eu son mot à dire sur la qualité pour el coup mais c’est un vrai coup de griffe à la marque. il me semblait que les pioèces présentées à la presse étaient de meilleure qualité

    • @maryophoto : tu penses (et là j’enfile mon costume de la naïveté) que pour la presse, h&m présente des tissus plus qualitatif ? Je voudrais me projeter dans quelques mois pour lire le bilan de cette opération marketing et lire les réactions d’Alber Elbaz !

  • Excellent article et analyse !! Sérieusement, si la finition était soignée et les robes un poil moins cher, j’aurai sûrement craqué. Mais mettre 199€ dans une robe aux coutures qui tombent en lambeau, non merci 🙁
    Et pourtant, suis 100% fan du style Lanvin !

    • @Emilie: oui 200€ dans une robe qui reste du h&m, mieux vaut attendre plusieurs années et acquérir une très belle pièce d’une grande maison de couture 😉

  • maryophoto

    Et oui Emilie, tout à fait raison, je m’étais fait la même réflexion. Mais à mon sens, ce n’était pas la première fois. La collection de sous-vêtements Sonia Rykiel avait un problème tout aussi handicapant pour moi. Les modèles étaient très mal taillés, la lingerie, c’est un métier notamment pour les poitrines un peu fortes.

  • je suis plutôt d’accord, sauf sur un point, l’image d’H&M en 2004 était en train de se ternir?? H&M était à cette époque en pleine expansion, et la 1ere collaboration avec Karl était à mon sens un coup marketing pour faire connaitre la marque au plus grand nombre, opération tellement réussi qu’ils ont voulu réitérer l’exploit et faire péter les chiffres !!
    Concernant la collection Lanvin, j’ai fait mon petit article aussi, je savais de sources sures que les matières et les finitions étaient de qualité ‘décevante’ et des prix trop élevés, même si j’ai acheté un des tee shirt et la pochette (seule pièces abordables)
    Personnellement, et ce n’est que mon avis, le ‘demi’ échec de cette collaboration, tient plus au fait que les robes de soirées jaune et imprimé bariolé a fleurs, ne se porte pas facilement
    Et mettre 150 ou 200 € dans une robe qu’on ne portera qu’une ou 2 fois .. non merci !
    On attends désormais que la rumeur pour le prochain créateur soit confirmée !

    • @Ginie: en 2004 h&m venait de se faire gentillement dépassé par Zara (premier vendeur de textile au monde), voilà le pourquoi de ce concept avec Karl Lagerfeld …
      Le tee-shirt est il lavable en machine ? parce que j’ai eu un doute en le voyant, mais tu as raison ce furent les seules pièces intéressantes de la vente.
      Si le prochain est Tom Ford, il va devoir relever le défi !

      • Salut Nicolas,
        juste pour te répondre concernant les chiffres, en comparaison sur le marché Mondial, Zara a toujours été n°1, Gap n°2 et H&M n°3, il n’ont jamais été 1er ! et compte tenue du nombre d’ouvertures annuelles que fait H&M, il n’ont aucuns soucis à mon avis, H&m se veut surtout précurseur dans son domaine, en créant des évènements à l’échelle mondiale !
        Pour le tee-shirt : Lavable à la main, qui s’explique facilement (tulle et perles)
        Pour Tom ford, ce ne sont encore que des rumeurs, a voir !

        commentaire non sponsorisé 🙂

        bonne soirée

  • AmeliMelo

    J’aime tout ce que tu as écrit ! Ne change rien!

    • @AmeliMelo: venant de toi je suis profondément flatté !

  • Pas sûre que ce soit le principe même du masstige qui ait pêché. Toute histoire de prix ou de qualité de confection mis de côté (on a tous déjà acheté de la merde à prix d’or, non ?), la collec Lanvin, faut aussi vouloir la porter. Je rejoins Ginie là-dessus. Les modèles sont très tape à l’oeil, pas consensuels (pour rester polie), et je pense qu’on est nombreuses à ne pas s’être déplacées tout simplement parce que la collection ne nous plaisait pas.

    • @Balibulle: je ne remets pas en cause le principe du masstige, seulement ses limites. Je suis d’accord avec le fait que la collection soit trop osée (coupe, couleur, …) et/ou en décalage avec la cible. Ne penses tu pas que le problème soit plus profond qu’un simple désamour avec le style de la collection ?

      • Je ne le pense pas ou plutôt… je ne l’espère pas ! Mais c’est très subjectif sûrement. Parce que j’appelle de tous mes voeux d’autres collections avec des modèles qui me plairont davantage 🙂

        • @Balibulle : je suis à fond avec toi, je rêve d’une collection avec Marc Jacobs (mais bon il a assez à faire avec sa propre marque low cost)

  • ckl5464

    Bonjour
    Vous avez acheté ou vous n’avez pas acheté une pièce Lanvin pour H&M ? Votre avis m’intéresse !Je fais une thèse sur ce sujet.

    voici un lien qui vous permettra d’accéder directement à mon questionnaire.

    http://sphinx.icn-groupe.fr/recherche/lanvin-hm/questionnaire.htm
    (si le lien ne se fait pas, vous pouvez faire un copier-coller sur Google et ce sera la première ligne)

    Pour vous, ce n’est pas très long (quelques minutes !) mais pour moi, cela me permet d’avancer énormément.
    Un grand merci de votre temps
    ckl546

    • Je réponds de ce pas à votre questionnaire.

  • Plusieurs raisons qui ne m’ont pas du tout donné envie d’aller voir la collec en boutique : Lanvin sonne pour moi comme une marque ringarde (très années 80/90), les modèles sont importables autrement qu’en soirée de gala, et puis 200 euros la robe en moyenne, pour du H&M faudrait voir à ne pas pousser mémé dans les orties, hein.

    Chouette article bien argumenté !

    • @Annouchka: tu es dure avec Lanvin, mais il est vrai que son nom n’est pas synonyme de modernité 😉

      • Oh oui là c’est dur pour la maison Lanvin qui a trouvé avec Elbaz un élan et renouveau créatif :-). Pour la collaboration avec H&M, je ne suis pas trop surprise, ce qui est décevant c’est que le prix des robes soit celui qu’on pourrait investir dans de jolies pièces durables et portable de jeunes créateurs inconnus ! Merci pour ton bel article qui a le mérite en plus de nous confronter à la notion de qualité :-).

        • @Louvero : tu as raison, en parlant de créateur inconnu retiens ce nom : FLOREM OÏTO , ses créations vont faire beaucoup de bruit …

  • Sonia

    Trés bon article reflétant la réalité. Moi je ne me suis pas déplacée car je ne me voyais dans aucunes des pièces, et puis tout de même un peu cher pour du H&M

  • Je suis bien d’accord avec toi, tu mérites ta place d’article mode du jour !!

    Au chiotte Lanvin ! (non je déconne hein.)

    • @Bon Cheap Bon Genre : merci !

  • Bonjour,
    J’ai fait une enquête identique à la votre lors du buzz sur la dite « collection bio » de H&M parce que mon métier est de faire du bio et qu’on ne cessait de comparer tout à H&M.
    Cela avait donné ceci => http://0z.fr/H65wE
    Les mêmes constats; de pauvres matières, des coupes inexistantes, des finitions qui n’en étaient pas, mais de très jolies photos et un incroyable buzz, même par ceux qui vantent l’écologie et qui, visiblement, avaient « avalés » tous les arguments d’une communication rondement menée.
    Je ne suis donc pas surprise par vos conclusions et vous remercie pour cet excellent article.

    • @AnnieZdn : luxe / bio même combat !

  • Bravo pour ce bel article !

    • @caro: merci, on se voit bientôt ?

  • Très bon article, très interessant.
    Il est vrais que 200e pour une robe H&M avec une étiquette Lanvin … Ca reste du H&M made in china. Et de mauvaise qualité en plus ! H&M nous prend pour des pigeons, c’est bin connu !

  • Par principe, je ne vais plus en magasin le jour des lancements, je trouve ça abêtissant ces hordes de nanas hystériques prêtes à se battre pour consommer, un comble. Je suis surprise de constater en lisant ton papier qu’il reste une grosse partie de la collection en rayon. Et heureuse aussi, car je commençais à douter de la gent féminine qui plébiscitait ces grands messes sans aucun discernement. Merci en tout cas pour ton analyse, très intéressante !

    • @Coco La Bulle : une véritable étude sociologique serait de bon aloi … acquérir à tout prix pour faire partie d’un autre monde !

  • pareil à Milan, dimanche de nombreux modèles étaient encore en magasin… et semblaient encombrer les vendeurs qui pensaient tout vendre en quelques jours… la qualité m’a semblé de la qualité h&m, ni plus ni moins… j’aurais bien aimé voir la robe jaune en vrai, mais elle n’était plus là… (et sinon, qu’en est-il de la collection homme?)

    • @flou: la robe jaune, OMG du papier crépon. Pour la collection homme, plus de sobriété et de fluidité. Mais rien de transcendant non plus.

  • excellent ! ah ça fait du bien

  • merci de dire enfin ce que tout le monde pense tout bas! J’ai acheté une pièce des toutes premières collections (Lagerfeld, Vikto & Rolf, Comme des Garçons…) et je m’en suis vite lassée car ce n’était pas un modèle de créateur dans ma garde-robe mais juste du H&M… en moins portable et en plus vite démodé!

    • @Polly : je dois t’avouer que j’aurais aimé avoir une chemise K. Lagerfeld, juste pour le plaisir du port de tête 😉

  • Un article avec lequel je suis à 100% d’accord !
    ( enfin tu connaissais déjà mon avis sur le sujet 😉 )

    Je suis ravie de lire qu’elle n’a pas très bien marché, ce qui prouve que les consommatrices ne sont pas dupes 🙂

    en bref : bravo !

    • @HappyChikubi : merci, la question reste entière: un désaveu du concept ou un désamour de la collection ????

  • Un bon article,
    j’avais vu la collection en photo il y a un mois déjà et elle me semblait sympathique, mais en passant devant une vitrine H&M, qu’est-ce que ça faisait médiocre, de loin la mauvaise qualité était évidente (alors je n’ai même pas osé voir de près)! Dommage pour Lanvin qui aurait peut-être dû vérifier ce détail avant d’associer son nom et sa renommée……

    • @Mary: oui un dernier coup d’oeil avant le final eu été judicieux. Le pire pièce: la robe tutu avec la poitrine couleur chair, ou plutôt couleur gaine de grand-mère…

  • Pas surprise non plus qu’il reste des pièces. Je suis aussi de l’avis de Ginie. Ce type de robe, pourtant l’ADN de Lanvin, n’était franchement pas compatible avec le grade de fabrication de H&M.

    • @isabelle: c’est exactement le mot que je cherchais: compatibilité ! Merci.

  • Très bon billet ! J’ai observé ces dernières semaines l’euphorie Lanvin/H&M sans vraiment la comprendre entièrement. J’ai vu des jeunes adolescentes, femmes, blogueuses mais pas seulement se ruiner pour acquérir une ou plusieurs pièces de la collection (pour j’en suis certaine s’en débarasser lorsqu’elles se rendront vraiment compte de la médiocrité de celles-ci ou tout simplement une fois le verdict du banquier mécontent tombé).

    Les collaborations d’H&M sont plus ou moins intéressantes à découvrir mais en ayant les pieds sur terre rarement abordables. Le matraquage médiatique qu’il y a eu autour de la collection Lanvin en particulier a fini par m’agacer et n’était même pas justifié aus vues de la réalité de celle ci. Enfin bon, c’est comme ça que marche le business : il faut bien des pigeons à pigeonner !

    • @Adama: merci, idem j’ai regardé médusé l’engouement de beaucoup pour cette collection. Si une chose reste de cette affaire: la patience de la mesure, s’enflammer pour la qualité et non pour un teasing marketing !

  • Je suis passée voir hier… et franchement il ne restait plus rien! (en même temps j’ai un sacré temps de retard) Il ne restait plus qu’une seule robe, et pas le trench zébré qui me faisait tant envie…

    • @Célibataire et Stupéfiante : Mylène craquait pour ce trench, jusqu’à l’avoir en main et le rejeter illicopresto sur son portant ! !! du vrai papier à poncer.

  • Charlotte

    Billet très intéressant!
    Je suis bien contente de ne pas avoir fait la queue dans le froid ;D

  • Bravo pour ton analyse. C’est vraiment surprenant que cette collection n’ait pas fonctionnee en France ! Aux USA, elle a fait un carton ! Je suis allee chez H&M l’apres midi et il n’y avait deja plus rien ! C’etait completement hallucinant ! Alors meme si quelques pieces restaient en vitrines, j’ai bien vu aussi tous ces fils qui depassaient de partout ! Je me suis longtemps demandee si c’etait volontaire ou pas ? Mais franchement j’ai trouve le tout tres decevant et pourtant tout s’est arrache comme des petits pains ici ! C’est fou !

    • @Ma Minute Blonde : merci de ton retour sur la collection aux USA, moi aussi j’ai cru aussi à un défaut quand mon oeil a balayé les autres modèles…Lanvin et H&M marche outre atlantique, ok je note.

  • Ce qui fait la grande marque c’est la grande qualité donc évidemment il est difficile que ce soit le cas avec H&M. Tu ne précises pas, par ailleurs, que cette collection comme la majorité de celles produites par H&M est produite dans le tiers-monde dans des conditions inhumaines. De mon côté j’ai toujours préféré acheter moins, mais acheter mieux.

    • @lucile : oui en effet, mais je ne voulais pas rentrer dans un double débat et finir par des commentaires « Lanvin exploite la pauvreté du Tiers Monde » , acheter mieux et moins mais ne serait ce pas du « low consuming » ? en tout cas c’est tout à ton honneur .

  • Excellent article ! Je ne me suis pas déplacée, ce racolage ( pardon !), cette médiatisation m’a agacé et la production assurée par H&M ne présageait rien de bon en termes de qualité. A la lecture de ton post, je me suis demandée si réellement les clientes ont boudé les vêtements ou simplement s’il n’ y a pas eu sur-production.

    • @jaicroise : une surproduction, je t’avoue que j’en doute, en 2004 c’est ce qui avait créé l’agacement de KL, une sous production (en plus de produire pour des tailles plus larges que le 40 !!) Et il ne faut pas oublier que la rareté est une définition du luxe …

  • Bonsoir ,

    J’aime beaucoup ton analyse du concept Lanvin/H&M .
    Moie déjà quand les produits sont en édition limité je ne leur prêtent pas d’attention car j’aime l’idée de l’intemporel.

    Mais je suis entièrement d’accord quand la qualité ne suit pas , cela ne sert à rien de communiquer autant sur un partenariat.

    Pour ce qui concerne le parcours d’Elbaz à long terme , je suis pas sûre que cela lui bouche réellement son avenir. Le créateur est sacrément bosseur , mais bon le jour où je souhaite m’offrir une robe moi perso , je ne regarderais pas Lanvin en premier lieu.

    Bisous.

    • @Applefrite: le parcours de Lanvin … c’était une provocation of course, mais cette collection marquera longtemps les esprits (c’est à dire 1 mois 😉 ))

  • Moi j’avais flashé sur les robes aux effets hallucinants comme la jaune, mais bon 200€ c’est quand même assez pour une robe h&m, parce qu’il s’agit d’une robe h&m même si la créativité vient de Lanvin.
    J’ai été d’autant plus refroidie après les commentaires de certaines : tissus médiocres, couleurs ternes…
    Bref, j’ai pas du louper grand chose 😉

    • @whatkatydidnext : non pas grand chose, ou peut être justement si tu as raté le flop de l’année 😉
      Mais connaissant H&M ils rebondiront sans problème et arriveront à nous étonner et nous réconcilier avec le masstige (et Lanvin)

  • Merci à toutes et tous d’avoir lu et commenté cet article, ce fut sûrement votre premier passage ici, nous souhaitons que ce ne soit pas le dernier, revenez quand vous voulez 😉

  • moi depuis barcelone je n’ai meme pas eut acces a la collection tellement il y a eut de monde le premier jour
    et le lendemain il n’y avait plus rien…
    meme si la collection ne me plaisait pas plus que ca (une robe tutu en dessous de genoux quand tu fais 1M30 comme moi je vois pas vraiment l’interet fashion..) mais un petit tee shirt m’aurais bien plus aussi…

  • je me dis que c’est bon signe et que les gens de réveillent … 🙂

  • Jul

    C’était une bonne idée au départ, mais à voir les dernières collections (Sonia Rykiel, Lanvin), on a surtout l’impression que les maisons de luxe font ça pour l’argent, et sans la moindre envie d’être créatif vu que c’est pour la marque de vêtements in la moins chère du marché. Aucune inventivité, aucun esprit, c’est bien dommage de la part de la mode …

  • ines

    salut, j’ai découvert hier ton article en lisant les commentaires de l’article sur Natalie Portman sur elle.fr (http://www.elle.fr/elle/Mode/Les-news-mode/Autres-news/Natalie-Portman-porte-une-robe-Lanvin-pour-H-M/%28gid%29/1434706). Un des commentaires laissait un lien vers cette page. Le sujet m’a passionnée car j’étais sur Paris il y a quelques jours et j’ai été surprise par la médiocrité des finitions alors qu’il y a eu un tel battage médiatique. Hier, j’ai donc voulu rechercher les avis des internautes, journalistes et blogueurs pour comparer mon ressenti avec les fashionistas et les lambdas, et surprise!!!, aucun avis négatif de la part de blogs spécialisés ou de magazines féminins!!!!!!
    Les seules retombées négatives ont été trouvés en Belgique ou sur l’article à propos de N. Portman. Jusque là ok, personne ne veut se griller avec une maison comme Lanvin ou avec un annonceur comme H&M….Le pb a été quand j’ai voulu continuer de suivre les commentaires sur Elle.fr, et que j’ai trouvé ton commentaire supprimé. D’autres, tout aussi négatifs (le mot médiocre et cheap revenant assez souvent) se sont rajoutés.Puis, la maintenant, vers le coup de 22h, tous les commentaires ont disparus!!!
    Alors bug informatique ou muselage d’un espace dédié à la participation des internautes???? Quand la presse féminine se comporte en outil de propagande pour les dictateurs de la mode…

  • ckl5464

    @ Merci Nicolas d’avoir répondu à mon questionnaire !

    J’invite les autres contributeurs à ce blog, qui ont vu la collection lanvin pour H&M (achat ou pas !) à suivre ce lien et répondre à quelques questions !

    http://sphinx.icn-groupe.fr/recherche/lanvin-hm/questionnaire.htm

    Je fais un étude sur ce sujet. MERCI !

    ckl5464