Instant Search

Moi je dis non au Quotidien Quotidien !

Mon métier : infirmier psychiatrique. Mon lieu d’exercice : l’hôpital Sainte-Anne. Alors voilà, j’ai longuement tourné autour du pot pour oser avouer maintenant au grand jour la nature de mon métier, de ce qui m’anime et me ronge depuis presque 10 ans : le patient psychotique !

Je ne sais jamais de quoi sera faite ma journée, quel patient je vais voir, ni même ce que me réservent mes collègues (et c’est peut-être le pire!). Car oui je suis fonctionnaire, mais pas de ceux qui râlent pour rien ou se sentent fatigués après avoir taillé un crayon. Non cher lecteur, moi je me défonce à la souffrance, je me drogue de vos larmes et me nourris de vos malheurs.

Le quotidien pour moi c’est un chaos avec une heure d’arrivée et une heure de départ. Entrecoupée de « allo, allo, je suis bien à l’asile ? Parce que voilà ça va pas Barack Obama a fourré mon chien de micro, je vous le dis ils nous auront tous ! »… de bien longues journées au coeur de la folie. Mais voilà, dans la vie d’un homme, il y a un moment où un choix s’impose avant que la maladie vous gagne. Alors voila je dis NON au Quotidien quotidien ! Je veux que tout ça change, envie de rire et crier tout fort ce que je pense, dire merde avec politesse à la chieuse sénile qui m’appelle tous les jours pour me demander quelle robe elle doit porter aujourd’hui…

Dire NON aux bien-pensants, rire avec les patients, courir nu dans les couloirs de l’hôpital en imitant le merle, voilà de quoi j’ai envie. J’ai toujours eu cette étrange désir de savonner l’immense couloir de la consultation pour y organiser avec tous les médecins et patients une gigantesque piste de glisse, allez tous en maillot de bain, brisons les tabous et les barrières, faisons de chaque journée une expérience inoubliable, de quoi en finir avec la grisaille de notre quotidien.

« Non au quotidien quotidien » c’est aussi une page Facebook réunissant les gens comme vous, comme moi ! Ceux qui refusent de se laisser bouffer par les journées qui s’enchaînent dans le même open space avec les mêmes tronches en face de vous. Si vous aussi vous en avez marre du lundi gris blindé de réunion, des patients qui attendent toujours un mot gentil, de votre boss et son éternel sourire niais, rejoignez le mouvement et criez haut et fort votre NON au quotidien quotidien.

Cette page c’est le coin de votre cerveau que vous refusez d’écouter, c’est l’enfant joueur qui meure d’envie de coller des post-it sur le bureau du collègue, d’emballer de cellophane l’ordi du comptable, d’intervertir les lettres du clavier de la secrétaire… Je suis déjà fan de cette douce perversité, alors courrez visiter la page Facebook du mouvement et postez vos idées les plus folles !

Non Au Quotidien Quotidien c’est aussi une e-flash mob, un truc encore secret mais qui promet de faire du bruit et de nous donner à tous un grand sourire, alors retenez cette date : le 2 novembre 11h00. Bloquons la date sur nos agendas, le mouvement NON AU QUOTIDIEN QUOTIDIEN va nous soigner.

Article sponsorisé

Partage propulsé par Wikio

  • C’est rare de trouver des articles sponsos bien écrits. Spécial dédicace à la très jolie formule « ou se sentent fatigués après avoir taillé un crayon. Non cher lecteur, moi je me défonce à la souffrance, je me drogue de vos larmes et me nourris de vos malheurs. »

    Bravo !

  • bene

    j’adore! mais je t’interdis d’intervertir les lettres de mon clavier!!! ok!
    oui la vie est trop courte pour être adulte trop tôt!!!
    joli article monsieur B. ou plutôt petit nico 🙂
    bises

    • pas sûr, je pourrai au moins le nettoyer ton clavier … 😉

  • Magnifique texte et beau metier.

  • C’est un très joli texte. Plein de réflexions justes.