Instant Search

Braun Series 7 : le meilleur ?

La barbe chez les hommes a toujours été un signe de vertu, de virilité et même le reflet d’un haut statut social ! Puis peu à peu l’homme moderne a troqué sa pilosité rugueuse pour la douceur d’une peau de bébé incarnant plus la propreté et le soin que naguère son ancêtre adepte de la société patriarcale. Bannie de fait après Landru, éloignée de la pression historique des poilus, identifiée comme l’apanage des exclus, la barbe avec l’avènement du dandysme, et plus encore le poil refait parlé de lui, arborant fièrement bouc ou moustache l’homme a trouvé en cette pileuse découverte une manière de se démarquer de la masse et d’affirmer son identité. Le baroudeur, l’aventurier (tel Nicolas Vanier) la porte comme un trophée, une expression de la souffrance quotidienne et du lâcher prise face à la société.

Comme vous le voyez, la barbe laisse son empreinte sociologique mais quoi qu’il en soit, le rasage n’a jamais été une activité agréable, au delà de son intérêt social, le fait de passer une lame sur la peau est le symbole d’une violence imposée par des codes d’apparence.

Notre statut nous impose un rasage quotidien, pour paraître performant, « pro-actif », un employé mal rasé sera regardé d’un mauvais oeil. Je me souviens même d’un ponte en psychiatrie appelant un chef de clinique avant un passage TV et lui conjurant de « pour une fois, se raser de près ». Les femmes qui lisent ce blog ne doivent pas se sentir concernées par ce long argumentaire et pourtant !!

Quoi de plus agréable que la peau de votre homme, glabre, douce comme de la soie, telle une caresse au réveil ? Je vous vends du rêve non ?!

Je me suis rasé jusqu’à maintenant avec un bon vieux manuel, 1 lame puis 2, 3, 4, … mouais  le résultat était quasi identique, seul le confort changeait. Pour ce qui est de la douceur, vous repasserez, après seulement 6 heures, envolée et durement remplacée par une texture prête à décaper vos murs. Et là le calin d’après le travail se transforme en peeling pour madame avec rougeurs garanties.

Discutant avec un professionnel du rasage électrique, je lui explique que passer le cap n’était pas chose aisée. Tout d’abord le prix d’un rasoir électrique est rebutant, qui essaierait de dépenser 200 € en moyenne « juste pour voir » ? Peu d’hommes sont prêts à le faire. Et puis quand l’habitude de la mousse et du rituel du matin se sont installés, il est difficile de faire table rase. Plein de questions se bousculent dans ma tête : « et c’est comment de se raser sans eau ? » « ça chauffe pas le peau ? » « les poils repoussent moins vite ? » « c’est pas très discret le matin, le bruit du vibro ! » …

Bref, mon charmant interlocuteur me propose de tester et de faire voler mes a priori… Bon courage !!

Au déballage, le rasoir Braun Séries 7 a l’air très bien conçu, une excellente prise en main, une ergonomie réfléchie, une tête ultra mobile et un socle qui nettoie votre rasoir tout seul.

Du fait d’une peau très sensible je ne me rase que 2 fois par semaine, plus et ma peau prend feu ! J’attrape donc le rasoir et mes a priori à bras le corps pour un test à brûle-pourpoint.

Ma barbe a déjà quelques jours, mes mains tremblent, j’appuie sur l’interrupteur et approche la bête de ma joue. RRRRRRRRRRRRRRRRRR!

Le premier contact est agréable, ça ne chauffe pas, ne tire pas, ma peau est douce. Le moindre recoin est exempt de poil, tout ça en moins de 5 minutes. Pas une goutte de sang pour venir tacher le col de ma chemise ! Pari réussi, mes inquiétudes initiales s’envolent les unes après les autres. Alors forcément, un vrai test ne serait complet sans une utilisation prolongée et intensive du Braun Séries 7. Voilà maintenant 3 semaines que je me rase tous les jours le matin avant de partir à l’hôpital, ma peau s’est habituée à ce type de rasage, car oui il faut un temps d’adaptation tout de même. Ma peau n’a jamais été aussi douce, la barbe repousse moins vite : le soir Mylène est enfin heureuse de pouvoir se blottir et couvrir des baisers mes joues si douces ! Et même pour moi c’est un vrai bonheur : me laisser pousser la barbe devient un choix maintenant, plus le résultat d’une contrainte.

Ce rasoir est ultra mobile, il s’adapte donc parfaitement à toute configuration de terrain. Ses trois vitesses de pulsations vous permettent de vous adapter à la zone à raser, la fonction « sensitive » est idéale pour le cou et la lèvre supérieure par exemple.

Le Braun possède un socle, alors oui ça prend un peu de place dans la salle de bain mais au moins pas de risque de voir apparaître des faiblesses du fil électrique après moultes torsions et de devoir jeter votre investissement parce que le transfo ne marche plus. Ce socle en plus de recharger votre rasoir, il le lave, plus besoin de vous charger de cette ingrate tâche, il le fait pour vous. Et en plus il le sèche, que demander de mieux ?! (Vous pouvez le faire vous même si vous le voulez, il est entièrement lavable). Peut-être un indicateur précis de charge et de propreté ? Ah ben non le Braun Series 7 est pourvu de cette option plus qu’utile.

Pour ceux qui se posent la question des recharges de liquide nettoyant : elles sont disponibles chez DARTY par lots (x2 ou x3), et les têtes (qui ne se changent que tous les 18mois) ne coûtent que 16 €.

Alors convaincus ? Pour ma part, je relègue mon rasoir à lames à la cave, ma peau me remercie déjà, je ne suis plus que douceur 😉

N’hésitez pas à me poser des questions, je sais à quel point il n’est pas évident de changer de type de rasage !!!

BRAUN SERIES 7 : prix de vente conseillé environ 300 €

  • tatiana

    simpa l’article ! bonne idée de cadeau à faire à son homme ! par contre, nous aussi les femmes ont connait bien les contraintes de l’épilation ! donc on est aussi intéressées même si ce n’est pas les mêmes arguments 😉 bonne continuation 🙂 très simpa le blog 🙂

    • Ah le poil fera couler beaucoup d’encre, avec ou sans il reste un problème. Tatiana tu es la bienvenue !

      • tatiana

        eh oui, et dis moi, on le trouve partout ce rasoir electrique ?
        et tu pourras demander à mylène ce qu’elle pense du démaquillant garnier bio ? car dans son article elle dit du bien de la gamme, surtout pour le lait pour le corps à l’abricot, mais pas sur le démaquillant 😉 (en lui passant le bonjour de l’ancienne collegue du CPEA 😉 merci

        • Le Braun est en vente chez Darty, Boulanger, … quasi partout. Je laisserai Mymy te répondre en ce qui concerne le démaquillant 😉

  • Oh putain tu envoies du rêve. Sérieux, réussir à faire un retour de test d’un RASOIR en incluant de la socio, de l’histoire, et un récit digne d’un voyage exotique, je te jure, tu me donnerais presque envie de me raser.

    Cet article sera le rayon de soleil de ma journée (je vais peut être même le relire, ya des phrases qui doivent être notées)

    Bravo

    (PS: Tu veux pas tester les produits Garnier BIO à la place de Mylène ? hin? non ? ;))
    (PPS: Mylène t’inquiètes je sais que tu feras aussi bien)

    • tes compliments me vont droit au coeur, mon poil s’hérisse ;-), je vais de ce pas tartiner le corps de Mylène de crème et autres onguents …

  • Je l’ai reçu en test en avril 2009, et j’avais été immédiatement convaincu aussi, il est génial ! Du coup, mon père a acheté le même lui aussi, et pareil, très satisfait !

    (sinon, je me disais bien qu’il y avait un truc et que tu avais les joues particulièrement douces en ce moment 😉

    • moi qui me rasait une fois par semaine, ça devient un vrai jeu, un vrai plaisir. je sens que mon père va lâcher son vieux manuel tranchant.
      PS: et tu n’as pas vu mes f*****

  • Et bien, pour convaincu, tu es convaincu et convaincant! Très bel objet en tous cas!

    • quand un test convainc le testeur ça se ressent ! ce rasoir est une merveille (il m’arrive même de me raser 2x dans la même journée pour me coucher avec la peau douce…)

  • annasue

    J’aime beaucoup le début de ton article, merci. D’ailleurs les mecs sans poils, pour moi, c’est très bof; ils manquent un peu de piquant et le côté très propret je trouve ça rasant!
    Pour nous les femmes, c’est autre chose, mais un juste milieu, ce serait bien aussi…

    • j’en conviens, le propret lasse, mais il vaut avouer que je n’ai pas la tête d’un aventurier 😉
      Pour les femmes je suis un défenseur du « No Hair »