Instant Search

Feiyue et André chez Colette

Colette est le magasin des nouvelles tendances parisiennes, si quelque chose doit être vu il se doit d’apparaitre sur ses étales. Ce magasin a toujours une longueur d’avance, il surfe sur les nouveautés et parvient à générer un engouement certain pour tout ce qu’il approche. Ce n’est pas pour rien qu’au détour d’une gondole vous croisez Karl LagerfeldThe SartorialistThe Shelby et autres emblèmes de la mode.

Nous passerons sur les critiques souvent faites à ce fleuron parisien (prix, ambiance, …) pour ne garder que ce qui nous intéresse aujourd’hui : un partenariat frais et artistique. La jeune marque de baskets FEIYUE qui a le vent en poupe et dont l’art devient le moteur de ses campagnes publicitaire à séduit notre Frenchy André et son coup de crayon légendaire. Il s’est senti à l’aise avec la marque au point de lui proposer de customiser une paire avec sa touche si particulière.

La paire choisie est le premier modèle devenu far maintenant: la FE-LO ! Elle sera mise en valeur par un charmant MR A et des lacets roses, so girly.

Cette exclusivité verra le jour dans une seul magasin en France, et bien entendu c’est Colette qui aura la primeur de révéler la surprise.

André est un artiste plus que complet, il ne se contente pas de laisser son empreinte sur la toile blanche de la FE-LO, il a décidé de marquer de son art la semelle et la boîte de la basket, de quoi rendre le tout complètement COLLECTOR.

Seulement 36 paires seront disponibles, au prix de 89 Euros alors vous savez quoi faire pendant la Fashion Week d’Octobre 2010…un petit tour chez Colette au 213 Rue Saint-Honoré Paris 1

Suggested Posts

  • Beaucoup de buzz pour une basket pas si exceptionnel que ça… si ce n’est la semelle intérieure reprenant le thème des toiles exposées cette années chez Colette.

    • cette basket, il est vrai, est très simple. Le travail d’André reste intéressant et le partenariat est complet, rien n’a été oublié. Pour Colette vendre une paire à moins de 100 € en exclu et en édition limitée… le buzz vient peut être de là 😉