Instant Search

Rocktrotteur part en live

Dans une autre vie, j’étais guitariste dans un groupe de rock. J’ai baigné dans la musique depuis ma plus tendre enfance. Mon père, mélomane, et mon frère lui même guitariste m’ont initié aux douces mélodies. Puis peu à peu mes goûts musicaux se sont étoffés, mon oreille s’est faite plus critique. Avec l’avènement des blogs, beaucoup se sont engouffrés dans la brèche avec plus ou moins de succès et surtout plus ou moins de talent. Rocktrotteur est né de l’imagination d’un passionné, qui pour l’amour de la musique a créé une plateforme sans précédent…

Au delà du blog, il a fait naître un agenda concert hors du commun : un site simple, sans fioriture. Vous entrez le nom de votre ville et hop vous atteignez le saint Graal: la liste des meilleurs concerts, dans les meilleures salles. Mais bon, je reviendrai sur ce point une autre fois. Aujourd’hui vous allez me suivre pour entrer au cœur de sa passion. Fort de son expérience de musicien, de photographe, il capte le meilleur des groupes incontournables pour votre plaisir.

En plus d’écrire des critiques d’albums, il part au devant de la scène en quête des plus beaux clichés, de la plus belle émotion. Depuis peu, il a décidé de filmer les groupes qui montent, de les montrer unplugged, dans leurs plus simples appareils. Il va au  plus près de vos artistes, se frotte aux notes, surfe sur les lignes de basse pour nous offrir plus qu’un simple moment de musique.

Il m’a fait découvrir des artistes d’exception tels que : Ben l’oncle soul le premier français ayant su faire cohabiter les rythmes blacks et la langue de Molière, renvoyant au placard tout ce que vous pensez savoir sur la musique…, Hocus Pocus … grâce à lui j’ai appris que la musique française avait encore de beaux restes !

Accompagné de Nico Bozino, qui ne quitte jamais sa caméra, ils forment la team Rocktrotteur. Je les accompagne parfois, ils me donnent ma chance et pour ça je les remercie ( concert d’Hocus Pocus et Gush, sans oublier le festival « les femmes s’en mêlent« )

Dernièrement, je les ai suivi pour une session live acoustique de Féfé.

Installé dans un club de strip tease de Pigalle, Féfé nous a gratifié de son sourire le temps d’une chanson. Sa voix nous a transporté, son vibrato m’a laissé sur les genoux. Loin de son passé des Saïan, il a su trouver son chemin pour nous livrer un album sans faute.

Laurent et Nico, appareils en main, en bons pros, ont mis en confiance l’artiste pour capter le meilleur de son art.

Si vous voulez en apprendre un peu plus sur leur univers, allez vite jeter un œil sur le site de Rocktrotteur


 

  • Whaou ! Mais Whaou ! Je ne sais pas quoi dire. Je rougie. Merci Nico ! Ça fait super plaisir. Je… enfin… enfin tout ça quoi ! Merci !