Instant Search

Hocus Pocus à l’Elysées Montmartre

hocuspocus

L’autre soir, alors que je rentrais saoulé d’une trop longue journée passée au travail, je jette un rapide coup d’œil à Twitter. Je lis un gazouillis de @rocktrotteur, retwittant @NicoBozino, l’information est simple « reste une place pour HP ce soir ! »… Mylène dégaine son clavier et me met sur le coup. Moins de 45 minutes plus tard je me retrouve devant la mythique salle de l’Élysée Montmartre …

Mais avant de pénétrer dans l’antre du HipHop pour une soirée, je dois passer la frontière de vigiles. Je ne suis pas belliqueux mais il ne faut pas me frustrer ! Je me suis donc naturellement déplacé avec mon reflex (flash, objectifs, …) comme d’habitude, espérant faire un photo reportage du concert pour Rocktrotteur.

Hélas tout ne s’est pas passé comme je l’avais imaginé. Pour vous décrire en bref: échange de mot doux entre un vigile et moi, puis entre moi et son responsable, menaces, serrage de mâchoires, je cède, j’abdique dépose mon reflex en consigne. Me voilà nu, inutile, et surtout EN COLERE ! (ça c’est mon côté sale gosse à tendance petit con)

Une fois cette émotion (néfaste et loin de toute productivité) passée, je me mets à l’écoute de la première partie. Ne me demandez pas le nom de ce groupe ouvrant la cérémonie, l’ingénieur du son ( sourd à coup sûr ! ) devait être en grève car le son était (à mon gout) le plus pourri qu’il m’ait été donné d’entendre.

Pour en revenir au plus important: l’entrée de l’équipe d’HOCUS POCUS sur la scène…Cet OVNI du HIPHOP français, à mi-chemin entre la soul, le jazz, la funk, fait mouche à chaque titre. Le choix des mélodies est juste, le texte pesé au mg près. Plus qu’un simple groupe de rap, les 5 membres distille une rare musicalité. Le combo guitare-basse-batterie-cuivres-clavier-Dj a atteint la véritable alchimie tant recherchée par les groupes aux racines métissées.

Après 2 albums très réussis, HP sort un 3e opus qui n’est pas en reste. Des textes toujours versant entre l’humour et l’ironie, décrivant notre quotidien comme personne, ils sont le côté lumineux de la force.

Sur scène, ils excellent ! Loin des sons lissés du studio, les planches électrisent le crew, l’énergie positive en étendard, Hocus Pocus nous délivre un message franc, vitriolé avec la justesse des mots d’enfants.

Les notes volent dans la salle, le public hurle, saute, reprend les refrains, la feu est partout.

Virevoltant entre les musiciens, 20syl enflamme la foule au rythme des punch lines, des scratchs et backspin. La soirée était exceptionnelle, une ambiance incroyable.

HP a enchainé les tubes, exit les radio edit ! les remix et featurings furent de mise.

Hocus Pocus fait partie de ces groupes qu’il faut voir en live, car trop mou et fade en studio, comme brigué HP ne convainc pas sur son dernier album (moins bon que les précédents, il faut le dire) et pourtant sur scène ils mettent tout le monde d’accord: ils assurent !

Je ne peux que vous conseiller de courir voir HP en live mais en attendant ils sont en écoute sur spotify et itunes.

Un grand merci à Nico Bozino pour cette soirée (et pour les photos) ! Ainsi qu’à Laurent du site Rocktrotteur

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=EJfZCjPYbg0]