Instant Search

Stéphane Rolland, l’essence d’un génie…

stephane-rolland_haute-couture

Nous avons eu l’immense privilège de rencontrer le grand couturier Stéphane Rolland dans sa très prisée maison de couture, avenue George V. Un couturier ambitieux au parcours exceptionnel et au succès reconnu, ayant le privilège de faire parti des douze maisons de « Haute Couture« .

Au programme : la visite des ateliers et un entretien privé avec le maître des lieux. Nous, petits blogueurs, sommes tous très impressionnés devant tant de beauté, de finesse, de chic et… de simplicité. En effet, un accueil chaleureux, des gens souriants, curieux tout autant que nous, tout cela pour un moment vraiment extraordinaire.

Nous débutons par les ateliers. Le calme règne. Mais, sans le vouloir, nous dissipons bien vite les petites mains qui sont ravies d’avoir de la visite et veulent en savoir plus. Josette, la première d’atelier, Daniel et les autres, sont contents de nous montrer leur travail respectif. Des échanges, de l’émerveillement pour leur travail minutieux et maitrisé. Nous sommes entourés de rouleaux de tissus, de patrons, d’aiguilles, de mannequins aux mesures de la personne qu’ils représentent (« Oh tu as vu qui c’est là ?! »). Un univers que nous n’avons pas l’habitude de côtoyer, où tout semble si simple, mais ne sachant pas recoudre un bouton par moi-même, je suis émerveillée par tant de beauté née sous l’aiguille de ces petites mains. Il ne faut pas trop tarder, la Haute Couture, cela ne se fait pas tout seul !

Voilà venu le moment de l’entretien. Stéphane Rolland est assis à côté de moi, je suis extrêmement impressionnée et troublée. Il est beau, il a beaucoup de charisme, une voix suave, une élégance innée, il nous captive tous ! Il commence par nous demander de parler de nous, il a envie de nous connaître, de savoir avec qui il va partager ce moment privilégié.

Après que chacun se soit présenté, nous lui laissons enfin la parole et il nous parle de son parcours, de sa passion, de son don, de son culot, de son succès. Nous buvons ses paroles et nous extasions face à cet homme déterminé, ambitieux, courageux, doué, qui s’est toujours battu pour faire ce qu’il aime, s’est toujours donné les moyens de parvenir à réaliser ses rêves.

Depuis ses premières esquisses étant enfant, soutenu par ses parents, il a baigné dans le monde de la mode. Des études à la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, une rencontre avec Pierre Bergé, ses premiers pas chez Balenciaga avec un poste de directeur artistique du prêt à porter Homme qui fera ses premiers succès. Il donne un souffle nouveau à la marque, avant de s’envoler chez Balmain, puis 10 années chez Jean-Louis Scherrer, où il devient, à 30 ans, le plus jeune couturier français de l’avenue Montaigne. En 2007, il lance sa marque éponyme de Haute Couture féminine et rencontre un succès fulgurant, notamment grâce à une clientèle conquise pendant de nombreuses années et qui le suit dans sa nouvelle aventure.

Ce bel homme très indépendant, aux origines corses, basques, italiennes et espagnoles est un cocktail explosif qui a besoin de travailler vite et de manière spontanée. D’après lui, le luxe, c’est « avoir du temps devant soi« . D’un point de vue plus matériel, le luxe c’est pour lui un vêtement fait  comme une seconde peau, sur mesure et en exclusivité. « Le luxe, c’est arriver à la perfection« . Sa vision de la haute couture : définir l’essence pure d’un vêtement. Son inspiration, il la puise dans ses nombreux voyages qu’il fait depuis tout petit, et particulièrement dans le monde oriental, dont la culture le passionne. Le jeu des matières, des couleurs, et beaucoup de minutie, de perfection, d’élégance, de beauté, tout cela réunis dans une robe, un tailleur, un sac…

Stéphane Rolland a beau habiller les plus belles femmes du monde, des princesses et reines du Moyen-Orient en passant par Rihanna, Beyoncé ou Cheryl Cole, sans oublier nos personnalités françaises, ce qu’il retient, c’est qu’il aime les rencontres, les histoires d’amour, en grand romantique qu’il est. Pas de stéréotype, « blonde froide ou brune épicée« , peu importe le tour de taille, ce qui compte, c’est ce qu’il se passe lors de la rencontre… Et bien moi, cette rencontre, elle m’a toute retournée !

www.stephanerolland.com



Merci à Mr Stéphane Rolland et son équipe de nous avoir si bien reçus et d’avoir pris du temps pour nous. Et merci à Sandrine Camus.

  • MERCI !
    Partager une chance pareille, c’est généreux et tellement bien fait.
    Un article référence.
    Les photos sont superbes
    et lui… so hot !!!!
    Ce regard de chacal qui frise, j’ai eu du mal à le soutenir 😉

    Bisous
    Anne

  • Mais….il ne porte rien sous son costume ?!-) Hormis le regard envoûtant du monsieur, j’ai apprécié cette visite captivante. Merci pour ce voyage so chic.

  • C’est vrai qu’il a un regard terriblement envoutant !
    C’est le genre de rencontre auquel j’aurais aimé assister, des moments inoubliables pour des fanas de mode et de haute couture…
    Bravo pour les photos (comme d’habitude !!)

  • Mon bureau donne sur le sien ! suis juste en face hihi

  • Sacré expérience !
    Je ne connaissais pas son travail, grâce à vous, c’est chose faite !

  • L’un des symboles du renouveau de la Haute Couture ! Un travail intéressant, dans la lignée de ce qu’il faisait chez Scherrer. Merci d’avoir partagé cet entretien avec nous.

    http://davidikus.blogspot.com/

  • Décidément, vous êtes à les endroits où il faut être en ce moment ! 😉

  • J’avais écrit une magnifique lettre d’amour à Stephane Rolland sur mon blog, mais il ne m’a jamais répondu…
    Tant pis, j’aime toujours autant ce qu’il fait ! 🙂

  • aaaaaaaaaaah.
    j’arrive toujours pas à écrire mon billet dessus, tellement les mots ne retranscrivent pas assez l’émotion que j’ai eue ce jour là.
    Très chouette billet, pour un très chouette moment partagé avec vous!

  • Superbe visite! Et le mec !!! (j’aime bien le commentaire d’Anne!)
    Je suis admirative moi aussi devant sa personnalité. Il en faut du courage pour avoir une maison de couture.
    Le sac en croco est à tomber !

  • Mymy

    @ Anne : Yesss hot ! 😉 Merci pour les compliments !
    @ Modeperso : Ravie que cela t’ai plu ! (et je te rassure, le jour de notre visite, il avait un pull sous sa veste !)
    @ Sandra : C’est évident qu’un moment comme celui-là est inoubliable !
    @ Mely : oui j’ai vu les bureaux, de l’autre côté de la rue 😉
    @ Emilie : Ravie de te l’avoir fait découvrir !
    @ Davidikus : Incontestablement un avenir pour la Haute Couture !
    @ Anne-Sotte : Eh bien on a effectivement de belles opportunités en ce moment, grâce à d’adorables personnes ! 😉
    @ Kaamiye : Ah mince… Il ne faut pas désespérer !
    @ Camille : Oui c’était un moment génial ! J’ai hâte de te lire car c’est intéressant de voir le ressenti des autres (comment ça nous avons tous été subjugués ??)
    @ Isabelle : Oui Anne a été charmée ! Cet homme est exceptionnel pour cela aussi, le courage et la détermination dont il a fait preuve ! (oui le sac en croco est sublime ! as-tu vu les autres modèles dans la galerie photos ?)

  • Oui, j’ai tout regardé ! Et les sacs m’ont particulièrement plus !