Instant Search

Le jour où j’ai rencontré Pierre et Gilles…

EDITO:  suite à une demande de la Galerie De Noirmont nous avons retiré toutes les photos de la soirée du vernissage.

Le vernissage de l’expo Wonderful Town (que je vous ai présenté ICI), la nouvelle série d’oeuvres de Pierre et Gilles, c’était ce soir à la galerie Jérôme de Noirmont. Et c’était grandiose.

  

 C’était très sympa, noir de monde (oui je sais du coup mes photos sont très réussies !), il y avait les modèles des photos, des gens très originaux, du people (de la pointure, hein : Armande Altaï qui a posé pour les artistes, Fiona Gelin, etc.) et les deux artistes, qui ont été ravis de se prêter au jeu de la photo en polaroid !

Et je pense que l’expo est désormais incontournable !

Et pour découvrir un peu plus les deux personnages, filez lire l’interview qu’ils ont donné à Paris Match : ICI

Wonderful Town – Pierre et Gilles – Du 27 novembre au 23 janvier

à la galerie Jérôme de Noirmont, 36/38 avenue Matignon, Paris 8e
Ouverture du lundi au samedi de 11h à 19h

On aperçoit Sandra, un peu perplexe ! (et qui a pris des tas de photos, à découvrir très vite sur son blog !)

  • Oui c’était génial !!!!
    Bravo pour ton polaroid !
    Ta photo est extra, Nicolas va être fier de toi !!!
    Merci pour la soirée…

  • nicolas

    Dois je dire que ma frustration est immense ? Pfff m’en fout à Nice il fait 20 degrés et un soleil de dingue…. Na!

  • mais comment tu fais ?! si je me souviens bien , tu avais aussi vu Lachapelle ( sans pouvoir prendre de photo mais quand même !) !

  • Boubette

    Que de stars, tu vis dans un autre monde & Nico qui n’était même pas là…

  • Je devais y aller mais j’attends le calme après la tempête.
    Je vais voir tes photos.
    Christian

  • Mymy

    @ Sandra : Merci à toi de m’avoir accompagnée ! 😉
    @ Nathalie : On a la chance d’être souvent au bon endroit au bon moment… Et cela donne des instants vraiment marquants !
    @ Boubette : Oui Nico était très déçu…
    @ Le banc moussu : Nous aussi nous allons y retourner pour voir l’expo de manière un peu plus « calme » (et que Nico la découvre !)