Instant Search

Oh que c’est joli !

lina poum 3

Grâce à internet et moult ventes privées, j’ai découvert de petites marques de créateurs de bijoux. Absolument ravissants et renversants !

Image of BIG BIRD plexi<br> Boucles d'oreilles  <br> Earrings

lina poum 2lina poum 5

 ©J-AYR – traffic2toff@noos.fr

Voici ci-dessus les bijoux de Linapoum, « création et design de bijoux ». Des bijoux très gais, rigolos, colorés, aux boucles d’oreilles non coordonnées, ce qui fait tout son charme ! Un vent de fraîcheur tout droit sorti de l’imagination d’Emeline Sirvent.

atelier d olivia 2

atelier d olivia 6

atelier d olivia 3

atelier d olivia 1

A L’Atelier d’Olivia, le maître mot est raffinement, douceur et minutie. En nacre, or, argent ou pierres semi-précieuses, ses bijoux sont de véritables petits joyaux. Ces petits trésors, imaginés depuis 2006, sont une création d’Olivia Braqueville.

Le mot d’ordre chez The French Factory : fun, originalité, spontanéité et piquant ! Cela donne des bijoux originaux et rigolos, sur des thématiques diverses et variées : slogans, nourritures, objets du quotidien, animaux… En boucles d’oreilles, broches, sautoirs, bijoux de portable, bracelets, bagues, badges, etc.  Il y en a pour tous les goûts, même pour votre homme ! Ces adorables bijoux sont déclinés par Erika Lauret depuis 2007.

P1010047

emmanuelle B 1

emmanuelle B 3

Un autre coup de coeur pour lequel j’ai craqué : Emmanuelle Biennassis.  Elle crée des bijoux légers, délicats et féminins, inspirés de bijoux anciens, d’Art Nouveau et de féérie… Un monde poétique et bucolique… Des colliers, bagues, broches, boucles d’oreilles… pour intégrer son univers romantique.

Retrouvez L’Atelier d’Olivia, The French Factory et Emmanuelle Biennassis sur le site shop online http://www.mllebijoux.com/

Et retrouvez Linapoum sur son site online perso : http://linapoum.bigcartel.com/

  • sophie

    Ah y’est j’en acheté plein ;o))
    Merci géo trouv ‘ tout !!
    Entre nous, j’ai jamais autant acheté par internet que depuis que je suis dingue de votre blog !
    pas cool pour mon banqier mais c’est trop cooooooooool

    bisous à vous
    soso

    • Salut Sophie ! Je t’avoue que je ne sais plus lequel choisir tellement ils sont trop mignons !
      Je suis ravie que tu trouves ton bonheur grâce à nous, tanpis pour ton banquier ! 😉
      Bises à tous les 2

  • patricia

    ces « créatrices » font toutes la même chose vu, revu et rerevu partout sur internet, dans les boutiques, avec le même genre de fournitures ce n’est plus de la création mais juste de l’assemblage en plus à des tarifs prohibitifs surtout quand on connait le prix de gros des fournitures qu’elles ne paient pas très cher :-((
    Dans le mot créatrice il y a le mot « créer » et la création dans ce que vous montrez ne saute vraiment pas aux yeux. Disons qu’au mieux (pour être sympa) elles sont faiseuses de bijoux mais n’employez pas le terme de créatrices s.v.p.

    • Merci pour votre avis Patricia. Cependant, chacun sa façon de voir les choses, car pour moi, ce sont bel et bien des créatrices ! Elles inventent de nouveaux bijoux, même si des « ressemblants » existent déjà ailleurs… Et, ne l’oublions pas, elles ont beaucoup de talent, ce qui n’est pas donné à tout le monde !

  • je suis d’accord avec Patricia, je trouve que certaines créatrices manquent d’originalité. J’aime bien l’Atelier d’olivia, j’en avais parlé sur mon blog. Je pense aussi qu’elles doivent bosser sur le visuel car soit ils sont trop petits, soit ils sont de mauvaise qualité. Et je trouve ça dommage !

  • J’ai été avertie par une créatrice de ce post…
    Je viens donc, curieuse comme je suis, voir ce qu’il s’y dit. Le message de Patricia est bien négatif et me semble peu fondé, mais même en ayant l’habitude de lire ou d’entendre ce genre de commentaires péjoratifs, je ne peux m’empêcher de réagir, en tout cas au sujet de ce qui me concerne. (Désolée les copines ! 🙂
    Tout d’abord, mon travail ne consiste absolument pas à faire « juste de l’assemblage ». Mes bijoux sont issus de MES propres dessins, que j’utilise pour faire des prototypes : je découpes mes formes sur des plaques de métal, à l’aide d’une scie manuelle de bijoutier. Puis je fais produire mon modèle par un artisan parisien qui travaille avec mon illustration que j’ai pris soin de numériser. Alors oui, ensuite il y a le montage et ça c’est encore un autre travail. Car aussi simples nos bijoux semblent-ils être, le montage, c’est toute une histoire ! C’est une vraie recherche : trouver la bonne chaîne, la bonne maille, la bonne longueur, l’équilibre, les proportions…
    Puis, en ce qui concerne les prix… haaaa, les prix, quel sujet !
    Je ne sais pas ce que fait Patricia dans la vie (et je serai bien curieuse de savoir d’ailleurs…) ni sur quoi elle se base pour affirmer que le « prix de gros des fournitures » n’est « pas très cher », pour ma part, je cherche encore des solutions pour rendre mes bijoux accessibles tout en étant capable de vivre correctement de cette activité.
    Alors bien sûr, si l’on se contente de regarder le prix d’un anneau, ou d’un fermoir ou même d’une petite babiole qui orne un bijou, on peut se dire, sans trop réfléchir ni regarder plus loin que le bout de son nez, que le prix est bas et que les vilaines créatrices se moquent vraiment du monde !! mais ces détails ne constituent pas le bijou ! Il y a la dorure (qui se fait au kilo pour les apprêts, et au mètre pour les chaînes) il y a la soudure, l’émaillage, le montage, le polissage, la matière… (et oui ça se paie tout ça)
    Franchement, si le métier de « créateur » était la clé du succès financier, ça se saurait ! Je ne connais aucune créatrice qui roule sur l’or grâce à son travail et je ne comprends pas cette manie qu’ont certaines personnes à vouloir se victimiser et penser qu’on les « prenne pour des cons ». Patricia (et oui, repérée !!!), que j’ai eu le plaisir de croiser sur mon chemin « bloggesque », saura de quoi je parle, car bizarrement, dès qu’il y a un peu d’aigreur et d’animosité, elle n’est jamais très loin… la frustration peut être…

    Désolée pour ce message quelque peu interventioniste, je trouve ça dommage d’avoir à se justifier, surtout au sujet des prix, car je conçois parfaitement que les avis divergent au sujet de ce que représente la « création » aux yeux des uns et des autres (l’éternel sujet de la beauté dans l’art) mais sachez que le jour ou nos prix seront ridicules, vous serez certainement déçues de savoir ou et comment nous faisons fabriquer nos « créations ».